Aller au contenu | Aller au menu
formulaire d'adhésion à l'association
Retour à l'accueil

ci-dessous les 5 dernières actualités

Coordonées de l'association handiuni

Handiuni
Université de Caen,
Campus 1 Batiment G
14 032 Caen Cedex

Téléphone : 02 31 56 58 53
Email : handiuni@unicaen.fr


Comprendre et accueillir une personne en situation de handicap


Le CNFPT (Centre National de la fonction publique Territoriale) met à disposition un livret d'accueil pour les personnes en situation de handicap.

Ce document vous propose une série de conseils à appliquer en fonction des différents types de handicap, conseils qui peuvent être réappropriés par tous et qui ont pour vocation de sensibiliser le public aux handicaps.
 (Envoi du document sur simple demande).

Pour en savoir plus :


Définition de la déficience visuelle :


Elle est définie par 2 critères : la mesure de l'acuité visuelle (aptitude que possède un oeil pour apprécier les détails), l'état du champs visuel ( espace qu'un oeil immobile peut saisir).

On distingue les personnes :

• Aveugles (atteintes de cécité), qui possèdent une vision binoculaire corrigée inférieure ou égale à 1/20.

• Malvoyantes (atteintes de d'amblyopie), dont l'acuité visuelle du meilleur oeil après correction est comprise entre 4/10 et 1/10


Il faut aussi quantifier la vision de près, connaître la qualité de la vision des couleurs ou de la vision nocturne.
une même déficience visuelle peut aussi avoir des retentissements différents selon qu'elle est congénitale ou acquise, précoce ou tradive, isolée ou associée à d'autres pathologies.

Le handicap auditif :

Différentes techniques de communication permettent à une personne sourde de comprendre son interlocuteur et de s'exprimer.

• Lecture labiale : une personne déficiente auditive peut lire sur les lèvres, cependant celle-ci est très fatigante si elle doit
être continue et ne permet de restituer que 40% du message émis.

• Le langage parlé complété (LPC) : le LPC est un système de signes de la main faits à la hauteur de la bouche par la personne qui parle, permettant d'éliminer toutes les ambiguïtés dues aux sosies labiaux.

• Dactylologie : c'est un alphabet manuel ayant pour référence la langue écrite.

• La langue des signes française (LSF) : La LSF est une langue en soi avec sa propore grammaire et sa propore synthaxe. chaque signe est une combinaison de plusieurs éléments simultanés : forme et orientation de la main, emplacement dans l'espace, direction du mouvement de la main et du corps, expression du visage.


Les maladies chroniques :

De causes et de natures très diverses, elles ont en commun d'être souvent peu visibles, mais très contraignantes sur le plan des soins.


Les maladies moteurs :

Parmi les maladies les plus rencontrées :

• Amyotrophie spinale infantile : maladie évolutive héréditaire, débutant dès l'enfance, provoquée par une atteinte dans la moelle épinière de la cellule nerveuse qui commande les muscles. Cette maladie entraîne une paralysie progressive de tout le corps.

• Dysmélie : absence "congénitale" d'un membre due à un défaut de dévelopement survenu avant la naissance.

• Infirmité motrice cérébrale : trouble moteur non évolutif dû à une lésion sur le cerveau en maturation qui se manifeste par une paralysie et une impossibilité à commander et à contrôler les mouvements volontaires.

• Myopathie (ou distrophie musculaire) : il existe de très nombreuses formes de maladies, la plupart sont d'origine génétique. La myopathie de Duchenne  est la forme la plus fréquente et se caractérise pr un affaiblissement des muscles des membres et du tronc apparaissant dans la petite enfance. L'ateinte des muscles respiratoires et du muscle cardiaque provoque une insuffisance respiratoire et cardiaque qui s'aggrave proggressivement.

• Ostéogenèse imparfaite : Maladie génétique appelée aussi " maladie des os de verre". Elle se caractérise par une grande fragilité osseuse ayant pour conséquence des fractures multiples spontanées pour des traumatismes minimes.

• Paraplégie/tétraplégie : Les paraplégies (paralysie des membres inférieurs) et tétraplégie (paralysie des membres inférieurs et supérieurs) sont dues à une lésion de la moelle épinière provoquée par un traumatisme ou une tumeur.

• Sclérose en plaques : elle se caractérise par une formation de lésions inflammatoires disséminées dans le système nerveux central provoquant la destruction progressive de la myéline (substance blanche isolant les fibres nerveuses) qui joue un rôle important dans la vitesse de l'influx nerveux.

• Spina-bifida : il se définit par l'absence de fermeture postérieure du canal osseux (colonne vertébrale) dans lequel se trouve la moelle épinière. Le degré de l'anomalie est très variable. On distingue
Les spina-bifida occultes : il s'agit de l'absence de fermeture complète du canal rachidien. L'arc postérieur des dernières vertèbres est ouvert. En général, ils n'entraînent aucun symptôme et ne nécessitent aucun traitement. En cas de fistule dermique (trou dans la peau) faisant communiquer les méninges avec l'extérieur, on peut observer des méningites purulentes à répétition. Un traitement chirurgical est alors nécessaire.Les spina-bifida ouvertes : Il en existe 2 types :
Les méningocèles : il s'agit d'une tuméfaction dorsale médiane.
Les myéloméningocèles : il s'agit également d'une tuméfaction dorsale médiane mais la moelle est ouverte et à nu ainsi que les racines nerveuses, exposant à des complications.
Les conséquences sont toujours individuelles et très variables :  Incontinence urinaire et fécale, troubles moteurs : difficultés à la marche, fatigue, voire paralysies totales ou partielles des jambes, troubles sensitifs et sensibilité atténuée, déformations des pieds, des jambes ou une luxation des hanches, escarres, troubles de la circulation du sang et parfois douleurs…Les conséquences du handicap peuvent s’aggraver avec le temps, ce qui justifie l’importance d’un suivi régulier.




accessibilite Version contrastée
[-] [+]
Accéder à la galerie de photographies

Les partenaires qui soutiennent Handiuni
Partenaires Handiuni